vie nomade

Au Kirghizstan, le nomadisme est un mode de vie plus fantasmé que vécu. Yourtes, chevaux et lait de yak sont valorisés dans l’imaginaire collectif, pour rappeler que sont ancrés dans la culture la force des guerriers mongols et la liberté des peuples d’Asie centrale. Mais les bergers nomades, qui emmènent leur famille pendant l’été dans les pâturages infinis des montagnes des Tian Shan, ne sont plus qu’une minorité pauvre. Tant qu’ils y seront encore, les y poursuivre permet tout de même une profonde respiration.

Jailoos (summer pastures) around Bokonbaevo (South bank of Issik Kul lake), Kyrgysztan. September 2012. Yurt of Tkok (shepherd), Cholpon (his wife), Nuraica (4 years old) and Diana (10 months old).

Jailoos (summer pastures) around Bokonbaevo (South bank of Issik Kul lake), Kyrgysztan. September 2012.

Jailoos (summer pastures) around Bokonbaevo (South bank of Issik Kul lake), Kyrgysztan. September 2012.

Kirghizstan, octobre 2013. Route entre Bichkek et Toktogul.

Kirghizstan, octobre 2013. Route entre Bichkek et Toktogul.

Kirghizstan, octobre 2013. Toktogul.

Kirghizstan, octobre 2013. Sur les hauteurs de Toktogul.

Kirghizstan, octobre 2013. Bichkek.

Kirghizstan, octobre 2013. Health Club, Orto-Say (Bichkek).

Kirghizstan, octobre 2013. Réservoir de Toktogul.

Kirghizstan, octobre 2013. Arslanbob.

Kirghizstan, 29 octobre 2013. La maison de retraite de Bichkek (rue Abay).

On the road between Irkeshtam pass (after the Chinese border) to Osh, Kyrgyzstan. September 2012.

Kirghizstan, octobre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More Projects